samedi 10 juin 2017

Native ocean – Son Processus

Une aventure qui a débutée simplement à l'aide des incontournables synchronicités. Le langage codé de ces synchronicités se manifestent si bien sûr, nous avons l’audace de les intégrer à notre quotidien. Ce qui rend honnêtement la vie plus facile. Mais le concept est souvent heurtant face à nos désirs qui sont souvent des distractions conduisant dans des labyrinthes exténuants et loin de ce qui était en réalité recherché au fond du cœur. L’esprit lui, connait.

J’ai d’abord voulu élaboré une nouvelle affiche pour la présentation que nous offrons moi et Ève (et qui porte désormais le titre : Le Chant des Âmes) Par la suite, c’est en improvisant une longue mélodie dans un accompagnement de Yoga Restauratif comme l’appel mon ami Martin de Yoga Salamandre (Lac Brome) que j’ai eu cette révélation d’une longue musique avec un piano presque seul où l’espace et le vide sont honorés à leur juste valeur.

À ce moment, le thème de l’océan était très présent dans notre quotidien. Christine-Émaël avait comme intention de participer à un séminaire Océan de Qi-Gong, Chen Tai Chi donné à Cuba. Lorsque je lui ai mentionné que je m’occuperai de trouver le financement nécessaire, elle a ressenti un grand relâchement et les choses ce sont misent en place d’elle-même sans presque mon intervention. J’ai élaboré quelques possibilités de projet dont celui-ci.

C’est par la suite que j’ai associé ma tentative de réaliser une nouvelle affiche (d’un piano à queue sur une plage) à ce projet. C’était évident. Le titre m’est surement venu durant les conseils de la nuit.

Le séminaire de la dame Émaël est déjà chose du passé. Ce projet appartient maintenant à l’humanité et notre océan ne s’en portera que mieux si nous prenons conscience qu’il est la source de notre existence. Si nous perdons la mer de toutes les mères, nous perdrons notre espoir de vie et notre maison d’origine.

« Native ocean » C'est du jamais réalisé en hommage à notre genèse. Plus de 1500 mesures de musique sont nécessaires à cette longue mélodie accompagnée d’un murmure d’océan éternel. L’aventure se terminera à la mesure 1560 avec un temps continu de 1 heure 9 minutes et 19 secondes. Comme j’ai toujours aimé ce personnage et la sensibilité avec laquelle il partage ses recherches, la Fondation David Suzuki bénéficiera de la diffusion de « Native ocean ».

Pour vous donner une idée de l’intensité du projet, ça m’a demandé presque 2 ans pour réaliser les 80 minutes du Programme 5 de Musicdream (et il en reste une dizaine à compléter). Alors 70 minutes en continu sans déroger de l’intention et de respecter le concept intériorisant de son essence, c’est une épopée que je vis 24h sur 24h. Je ne manque pas de mentionner la participation de la voix de Ève Sano-Gélinas qui est devenue ma complice en musique de tous les instants et la sensibilité du violon de Charles Van Goidtsenhoven qui m’a bien fourni en pistes audio. Je contacterai bientôt mes amis Jacques Nadon et Sonia Cabana des Tambours Mikinak à qui je confierai la tâche de trouver le chant « tambourien » de l’océan dans un extrait où son appel est requis.

Je remercie aussi ces expérienceurs qui ont su mettre en mots leur ressenti avec un court extrait audio de 2 minutes tout en sachant que celui-ci allait en durée plus de 60 sans défaillances. Ce qui est devenu ma promesse à cette genèse...

Cliquer ICI pour entendre des EXTRAITS AUDIO-VIDÉO
https://youtu.be/gQDkSHT8SKY

Merci de partager ce Processus. Vous aiderez à la production en vous procurant le CD maintenant. Consultez : www.musicdream.sitew.com

Aucun commentaire:

Publier un commentaire